Processus d’évaluation de l’équivalence

Le processus d’évaluation de l’équivalence vise les diplômés de programmes en hygiène dentaire qui ne sont pas agréés par la Commission de l’agrément dentaire du Canada (CADC) ou par la Commission on Dental Accreditation (CODA). Le processus d’évaluation de l’équivalence est différent dans la province de Québec. Les candidats désirant travailler dans cette province doivent contacter l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec.

Étape 1 — Évaluer le certificat d’études

Les candidats doivent avant tout faire appel au Bureau national de la certification en hygiène dentaire (BNCHD) pour évaluer leur programme d’études afin de déterminer s’ils sont admissibles à passer l’examen écrit national.

Ils peuvent communiquer directement avec le :

Bureau national de la certification en hygiène dentaire

1929, chemin Russell, bureau 322
Ottawa, Ontario K1G 4G3
Téléphone : 613-260-8156
Télécopieur : 613-260-8511
Courriel : exam@ndhcb.ca

Vous trouverez l’information sur les frais et les dates de l’examen du Bureau national de la certification en hygiène dentaire en visitant le site Web du BNCHD sous l’onglet Inscription à l’ECNHD.

Si le candidat ou la candidate n’est pas admissible à l’examen du BNCHD, il ou elle peut faire une demande auprès d’un des organismes de réglementation provinciaux au Canada. La demande sera examinée pour déterminer si son programme d’études satisfait aux exigences d’enseignement. Dans ce cas, le candidat ou la candidate doit s’assurer que l’établissement où il ou elle a obtenu son diplôme fasse parvenir directement à l’organisme de réglementation provincial la description détaillée originale du programme. La description du cours doit être exactement celle du cours qu’a suivi le candidat ou la candidate.

La description du cours doit également inclure :

  • la description détaillée de chaque cours complété dans le programme d’études;
  • le nombre d’heures passées dans chaque matière;
  • le nombre d’heures cliniques passées à effectuer le détartrage, le polissage des racines et des procédures de prophylaxie;
  • le nombre et le type de clients à qui le candidat ou la candidate a prodigué ces soins au cours de son programme d’études.

Une fois que l’organisme de réglementation reçoit le dossier complet de la demande, il lui faut environ trois mois pour évaluer le programme d’études et rendre sa décision. Chaque province établit ses droits d’évaluation, lesquels peuvent varier d’une à l’autre. Il faut noter que même si ce cheminement est disponible, les organismes de réglementation utilisent les mêmes critères d’évaluation que ceux du BNCHD.

Étape 2 — Examens

Il y a deux types d’examens :

Examen de certification écrit

Cet examen est offert par le Bureau national de la certification en hygiène dentaire. Pour le joindre directement et obtenir ses coordonnées, cliquez sur Bureau national de la certification en hygiène dentaire. Pour obtenir des renseignements sur les frais de l’examen de certification nationale en hygiène dentaire (ECNHD), cliquez ici. Le BNCHD offre un guide et une FAQ pour aider un candidat ou une candidate à se préparer pour l’examen. Si un candidat ou une candidate n’est pas jugé admissible à passer l’ECNHD, et que l’organisme de réglementation reconnaît l’équivalence de son programme d’études, le candidat ou la candidate devra réussir l’examen de performance pratique provincial.

Examen des compétences cliniques (performance pratique)

Les candidats diplômés d’un programme en hygiène dentaire non agréé doivent réussir une évaluation des compétences cliniques (performance pratique). Actuellement, l’examen des compétences cliniques a lieu au moins une fois par année en Colombie-Britannique, en Alberta et en Ontario.

Les candidats sont admissibles à compléter l’évaluation des compétences cliniques :

  • s’ils ont réussi l’examen de certification écrit du BNCHD; ou
  • si leur programme d’études a été approuvé par l’organisme de réglementation provincial et s’ils ont réussi l’examen écrit provincial.

Étape 3 — Inscription

L’inscription (autorisation) est requise dans chaque province où l’hygiéniste dentaire désire exercer sa profession. Pour obtenir un certificat d’inscription, veuillez contacter directement l’organisme de réglementation